BLOG TOUR DU MONDE DE TIPH ET ALEX

8 astuces pour préparer son sac à dos pour un tour du monde

  • On 12 juin 2015
  • 2 Comments

Il est l’heure de faire son sac à dos

La liste est prête, le matériel est acheté, la tournée des Décathlon est terminée! Vous savez maintenant ce que vous allez emporter dans votre sac à dos de voyage – Mais si vous ne savez pas encore, pas de panique, vous pouvez aller lire notre article Équipement pour notre tour du monde ;)

Passons aux choses sérieuses, il est temps maintenant de tout faire rentrer dans le sac à dos. Retroussage de manches et allons-y !

L’idée est très simple : c’est de se faciliter la vie au quotidien ! Des astuces pour faire son sac à dos de voyage, on en a lu pleins. Il n’y a pas de bonne ou de mauvaise technique (enfin si un peu), chacun doit trouver ce qui lui convient le mieux. Mais en tout cas, voici les nôtres, testées et approuvées : nos 8 astuces pour préparer son sac à dos !

Astuce n°1 : ORGANISER

Le sac à dos, on passe son temps à le vider, le refaire, le revider… Au bout d’un moment, on devient expert, certes, et on est capable en 3 minutes chrono de tout boucler proprement et sans rien qui dépasse. Mais si c’est pas trop le bordel, ça aide !!! On a opté pour des pochettes de rangement ultra légères, compressibles, à fermeture éclair : trop pratique. Sans citer de marque, celles de Muij sont top et pas chères et existent en plusieurs tailles. (Celles de Décath sont bien aussi mais un peu plus lourdes : eh oui, la chasse au poids commence ici !)

Gain de temps garanti, et ça évite par la même occasion de ne pas perdre des affaires en route, fini la chaussette qui se fait la malle discrètement du sac à dos !

Astuce n°2 : DISPERSER

Un avantage quand on voyage à deux : la possibilité de ne pas mettre tous ses œufs dans le même panier. C’est très simple, on s’éparpille un peu dans la « maison » de l’autre. Chacun a mis un T-shirt, une paire de chaussettes, une culotte/boxer dans le sac à dos de l’autre.

Pareil pour la pharmacie, nous avons une grande trousse dans le sac à dos d’Alex, et une mini dans celui de Tiph, avec les principaux médocs. En plus, on transporte toujours dans un des petits sacs à dos les basiques (pansements, dolip, anti-diarrhée, antihistaminique, désinfectant).

On part du principe qu’on ne se sait jamais ce qui peut arriver. En cas de perte, de vol, ou même un des sacs qui prend l’eau ou l’humidité, ça permet de mieux gérer la situation !

Astuce n°3 : RESPECTER LES BASES

La valise ? Ça, c’était avant. Nous n’avons pas toujours voyagé en sac à dos. On apprend donc au fur et à mesure. C’est du bon sens, mais il y a des petites choses basiques à respecter : placer au plus proche du bas du dos les affaires les plus lourdes, ne pas laisser de « trous » et équilibrer. Bien ajuster le tout. C’est l’instant où on se rend compte de l’utilité des mille sangles et clips dont on n’avait jamais vraiment compris l’intérêt.

Tout ça pour obtenir un équilibre parfait, et on ne sent presque plus les 15kg (mouais mouais) ! Magique non ?

Astuce n°4 : ANTICIPER LES FUITES

Non, non et non, ça n’arrive pas qu’aux autres : il y a toujours un moment où le shampooing, la crème solaire, le dentifrice, décide de s’ouvrir tout seul et d’aller prendre l’air. Si vous n’avez pas mis le tube dans un sac de congélation zippable ou sac plastique bien fermé, vous devinez la suite, ce n’est pas le « mi-mi, le ra-ra, le miracle, mais c’est la « me-me-rde ». A bon entendeur ;)

Astuce n°5 : ALLEGER

On l’a lu et relu, on nous l’a dit mouuuultes fois, « on trouve de tout partout, pas la peine de se charger ! » Mais c’est plus fort que nous, on a envie de prendre nos 12 t-shirts, surtout celui qui va bien avec le short bleu, et notre gel douche « Le petit Marseillais » qui sent vraiment trop bon. Il faut juste être rationnel, se maîtriser un peu et tout va bien se passer.

Au bout de quelques mois de voyage, on se dit que oui, ils avaient raison les autres, dans tous les pays, on trouve de tout, pour s’habiller, se laver, se soigner.

Petit bémol quand même – on ne le dit pas assez – pour celles et ceux qui sont plus grands : en Asie et en Amérique du Sud, on n’a pas affaire à des géants. Il est possible que trouver une paire de tongs en 44 pourra s’avérer compliqué, et que les personnes plus grandes que la moyenne locale devront se mettre à porter des habits moulants…

Autre remarque, certaines personnes font rétrécir leurs câbles d’appareil photos ou autre pour gagner de la place et du poids. Ne faites pas ça ! Pour une raison que nous ignorons encore, il arrive que les prises de courant se situent à des endroits complètement improbables, genre limite sur le plafond, ou planqué à l’autre bout de la pièce. Avoir des câbles d’une longueur « normale » permet de recharger ses appareils sans avoir besoin de jouer les Mac Gyver.

Dites aussi « adios » à toutes vos boîtes inutiles : on se débarrasse des boîtes de médicaments, on prend en photo les notices pour les avoir toujours sur soi, ça fait de la place dans le sac à dos !

Enfin, ne pas hésiter à renvoyer ou laisser les affaires qui ne nous servent plus. Transporter de l’inutile, ça ne sert à rien !

Astuce n°6 : ETRE OUVERT AU CHANGEMENT

C’est mieux de ne pas emmener ses habits ou objets préférés. On comprend rapidement que certaines de nos affaires auront une durée de vie limitée et ne reviendront pas en France avec nous (ou pas dans le même état). Nos habits par exemple ont changé de forme plusieurs fois, parfois de couleurs (les lavages à la main ou en laverie, ça laisse des séquelles). Des mites ont aussi décidé de venir loger dans nos sacs à dos, nous laissant généreusement des petits trous sur tous nos vêtements en coton. C’est un style oui.

Bref, on doit souvent se débarrasser en cours de route de nos affaires, sans remord et les remplacer. La garde-robe du départ ne sera pas la même à la fin du voyage, mais un peu de changement, ça ne fait pas de mal!

Astuce n°7 : GARDER DE LA PLACE

Toujours garder une chose en tête quand on prépare son sac à dos : se garder de la place pouvoir s’acheter des choses en cours de route sans avoir à préparer un colis pour la France tous les quatre matins. Effectivement, même si on ne peut pas se permettre de rapporter un chapeau mexicain ou des boules à neige de chaque pays, on craque parfois pour des petits souvenirs !

Il faut anticiper aussi les changements  : il arrive qu’on se mette à voyager différemment, ce qui implique d’acheter des nouveaux équipements. On se met au camping, à cuisiner nous-même, on s’achète un vélo… Dans tous les cas, il va falloir du matériel en plus!

Nous avons gardé de la place pour nos sacs de couchage qu’on nous a apporté après l’Asie, pour l’équipement pour le froid – bonnets, gants, écharpes – que l’on s’achètera en arrivant en Bolivie et pour les moments où nous avons plusieurs guides. (voir notre article Comment gérer les Guides de voyage en Tour du Monde?)

Bref, il y aura forcément des imprévus, des changements donc laissez de la place pour les petits nouveaux !

Astuce n°8 : PERSONNALISER

On se rend vite compte que dans la communauté des backpackers, il n’y a pas 10 000 modèles de sacs à dos. Quechua en force bien sûr pour les frenchies ! Pour éviter que quelqu’un d’autre chope son sac à dos par inadvertance, un petit signe distinctif est toujours utile (ruban de couleur, mousqueton, écusson…) et surtout, surtout, c’est basique, mais une étiquette avec ses coordonnées, sans oublier l’email ;)

Tout est rentré dans le sac à dos ? Oui?!! Parfait. C’est le moment où jamais de rajouter discrètement (ou non) les dernières petites choses qui ne sont pas sur la liste mais qui nous font plaisir d’emmener avec nous… Promis, on ne dira rien :)


DÉCOUVREZ AUSSI…

Prends tes tongs, et partage !
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

2 Comments

Capitaine Rémi
Hello Tiphaine et Alex, c'est Rémi Whahh, super article ! L'ayant vécu, gros coup de coeur pour "il arrive que les prises de courant se situent à des endroits complètement improbables, genre limite sur le plafond, ou planqué à l’autre bout de la pièce" ! J'invite les tourdumondistes à voyager léger et j'explique tout ici : http://capitaineremi.com/pourquoi-voyager-leger-1272/
    Tiph & Alex
    Hello Rémi, c'est toujours cool de s'échanger ce type de conseils. Bravo pour ton article, on est 100% d'accord : voyager léger, c'est pas toujours facile mais tellement mieux !

Répondre à Tiph & Alex Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>